Que peut-on faire au Gouffre D’Esparros

Dans la région Occitane, dans le département des hautes Pyrénées, la commune d’Esparros abrite un site géologique et touristique connu pour ses concrétions d’aragonite. L’aragonite sublime cristaux de carbonate de calcium de différentes couleurs qui tapissent le gouffre en stalagmites et stalactites.

L’aragonite est une cristallisation du carbonate de calcium avec des traces de métaux comme le zinc, le strontium, le plomb, d’où la diversité de sa couleur et ses formes.

Découvert en 1913 pour être exploré en 1938 par des spéléologues, le gouffre d’Esparros tire son nom de la commune où il se trouve.

Long de 3 000 mètres, le gouffre dispose d’une entrée située à 700 m d’altitude, pour atteindre à l’intérieur des galeries à une profondeur de moins de 148 mètres.

Le gouffre d’Esparros est inscrit parmi les douze plus belles cavités françaises, comme patrimoine exceptionnel.

1. Histoire du gouffre d’Esparros

Découvert en 1913 par des Autrichiens qui s’engageaient dans un puits vertical pour s’abriter, le gouffre d’Esparros n’a pas été, durant cette période, exploré.

Ce n’est qu’en 1938 que Norbert Casteret, écrivain et spéléologue français et son compagnon Germain Gattet, directeur d’usine et passionné de photographie souterraine, se sont engagés, aidés par un berger, dans un des puits verticaux que présente le gouffre, pour découvrir les sinueux et longs vestibules sous terrains.

Devant cette merveilleuse découverte, Germain Gattet rapporta dans un de ses manuscrits ‘ De ma vie, je n’avais jamais vu de telle floraison minérale d’une délicatesse et d’une pureté inimaginable’.

Et l’aventure commença.

Durant la 2e guerre mondiale, Norbert Casteret en fait sa cachette et pour mettre en sécurité quelques documents. C’est en juin 1942, un reportage radiophonique était émis de la grotte qui abritât en 1945, une messe, et une stalagmite porta la statue de la Vierge Marie.

Norbert Casteret et Germain Gattet cherchaient à montrer au public ce patrimoine exceptionnel mais tenaient à le sauvegarder et le protéger des pillages.

Des travaux d’aménagement du gouffre d’Esparros ont été mis en œuvre pour l’exploration et les études scientifiques et pour la valorisation touristique afin que ce site soit ouvert au public.

Le 1er août 1997, un protocole de visite et de suivi climatologique a été mis en place.

2. La face cachée du gouffre d’Esparros

Un aussi magnifique site géologique ne peut qu’éveiller la curiosité des spéléologues et des visiteurs, qui admireront ses galléries et salles qui s’étendent sur 600 mètres.

Le reste du gouffre reste inaccessible au public vu la difficulté d’accès et pour des raisons de sécurité.

Et pour les spécialistes, les explorations sont réglementées pour la sauvegarde de ce site exceptionnel.

Le gouffre d’Esparros offre aux visiteurs et spéléologues une richesse géologique sous terraine sans égal.

La visite commence par les galeries supérieures qui présentent de sublimes concrétions, seuls les spéléologues ont droit à l’accès au puits qui donne sur un vaste réseau, et qui rejoint la surface.

La galerie d’Aragonite est un prolongement qui offre aux visiteurs une nature souterraine unique.

Les cristaux d’Agonite meublent les galeries et les salles en stalactites et stalagmites de multitudes tailles et différentes couleurs qui naissent sur les parois du gouffre avec différents âges géologiques et climatologiques.

Le balcon aux cristaux est une belle présentation géologique des cristaux de carbonate de calcium ou Aragonite de différentes tailles.

Tout au long de la visite, une rivière souterraine ruisselle sous les pieds des visiteurs, qui ajoute une note féerique à l’endroit. Énigmatique, elle disparaît à l’autre bout de la montagne à La bastide pour renaître à Esparros.

3. Que faire au gouffre d’Esparros ?

Le jardin souterrain d’Esparros avec ses fleurs de pierre, ses vastes salles drapées de longues stalactites, ses concrétions de cristaux, et sa rivière souterraine, constituent un site géologique admiré par les visiteurs et les spéléologues. Grâce aux études élaborées dans le but de le protéger, il demeure le patrimoine souterrain national le plus exceptionnel.

Près du gouffre D’Esparros, d’autres activités sont disponibles pour les visiteurs.

Dans un périmètre de 5 à 10 kilomètres, un grand choix de divertissements sportifs et culturels ainsi qu’une remise en forme thermale, sont proposés.

Jouer au golf, faire du cheval à la ferme équestre pour admirer le magnifique paysage, entre les rivières et les cascades, pratiquer des descentes en rappel et du canyoning, avec des circuits extrêmes ou des circuits moyens, au rythme de chacun des membres de la sortie, faire du vélo en groupe ou sortir en randonnées, tant d’activités sont possibles à proximité du gouffre d’Esparros.

Et si vous êtes adeptes d’altitude et de grandes émotions, c’est aussi l’occasion de faire du parapente quand on est près du gouffre d’Esparros.

En famille ou entre amis, un parc de sept hectares offre à tout le monde et en toute sécurité des jeux en plein air, saut, escalade à la corde, des lasers games, et un parcours pédestre pour les amateurs de la marche, dans un sentier guidé dans la forêt. D’autres parcs dans les environs offrent des salles de jeux et de divertissement pour tous les âges.

Et puisque vous vous trouverez dans les Hautes Pyrénées, autant profiter des eaux thermales !

Des centres de Spa et des cures thermales sont disponibles, le tout pour un bien-être total dans un magnifique paysage, entre lacs, prés et montagnes.

En hiver, la nature enneigée offre des circuits skiables et des séjours dans des petits domaines en haut de la montagne, pour un séjour inoubliable.

Des anciens édifices historiques, des chapelles, des musées des beaux-arts sont aussi à visiter pour une tournée culturelle.

Et pour vous divertir autrement, régalez vos papilles par une gastronomie locale hors normes et tenter votre chance en jeux, une visite au casino vaut vraiment le détour.